Michelin, innover nourrit la croissance

Innover nourrit la croissance de Michelin depuis sa création

 

Son maître mot est innovation. Depuis sa création en 1889  (1832 voir en fin d’article) Michelin a innové :

  • Dépôt de brevet pour le pneu démontable en 1891 (pour bicyclette).
  • Michelin construit l’Éclair, la première voiture équipée de pneumatiques en 1895.
  • Invention du pneu rail de la Micheline en 1929.
  • Création du premier pneu à carcasse d’acier en 1937 (pour poids lourd).
  • Dépôt de brevet, en 1946, du pneu radial qui va révolutionner le marché.
  • Invention du pneumatique  sans chambre à air en 1955.
  • Inauguration du centre d’essais et  de recherche de Ladoux en 1965.
  • Création du premier pneu radial pour avion en 1981.
  • Invention du premier pneu hiver à lamelles en 1983.
  • En 1992, élaboration d’un pneu à basse résistance au roulement. Ce qui entraîne une baisse de la consommation, c’est la naissance du pneu vert.
  • Réalisation du plus grand pneu pour le génie civil en 2001.
  • Réalisation du plus grand pneu agricole en 2013
 
Aujourd’hui cette politique d’innovation se poursuit
  • L’une des dernières en date est le Cross Climate un pneu été certifié hiver, en mai 2015.
  • Autre innovation, le pneumatique connecté avec le programme Tire Care lancé en octobre 2015.
  • Mais Michelin  c’est aussi une démarche environnementale initiée depuis de nombreuses années.
  • Plus de 2 000 familles de brevets

Et selon le classement de l’institut YouGov Michelin fait partie du Top 5 des entreprises les plus innovantes.

 

L’ innovation chez Michelin est inscrite dans l’ADN.

Comme  le prouve son histoire, Michelin  ne conçoit pas le développement sans innovation technique. La société s’attache à développer de nouvelles gammes, à améliorer l’existant et à s’orienter vers des solutions totalement inédites. L’ innovation chez Michelin est un élément de son ADN.

Déjà le grand-père des fondateurs, bien avant la création de Michelin & Cie, dans un de ses carnets, note d’éventuelles applications du caoutchouc et notamment «la garniture des roues pour les voitures légères », quel visionnaire !

Dans cette état d’esprit, Michelin consacre environ 3 % de son chiffre d’affaires à son secteur recherche et développement. Cela représente un budget de plus de 600 millions d’euros par an. Ces centres occupent 6 000 salariés à travers le monde : au Brésil, en Chine, en Espagne, aux USA, en France, en Inde, au Japon, en Suisse et en Thaïlande.

C’est cette force d’innovation qui permettra à Michelin de maintenir son avance technologique et de prévenir les besoins de ces clients.

L’ innovation chez Michelin déjà avant 1889

En fait la société a été créée en 1832 par 2 cousins Aristide Barbier et Édouard Daubrée. L’entreprise fabrique des machines agricoles et du matériel pour l’industrie sucrière. Sur l’impulsion de Mme Daubrée la maison « Barbier et Daubrée » se lance dans la fabrication de pièces de caoutchouc.

Et c’est en 1889 que le petit fils d’Aristide Barbier, Édouard Michelin reprend la société qui devient “Michelin et Cie”.

Avec son frère André, conscients du bel avenir de l’automobile et du vélo ils se lancent dans le pneumatique et déposent leurs tous premiers brevets notamment le pneu démontable pour la bicyclette et le premier pneu installé sur une voiture.

Leur esprit d’entreprise et leur capacité d’anticiper les besoins de cette nouvelle industrie sont à l’origine d’innovations  et de profits qui ont permis à la société de grandir et d’investir pour devenir l’un des leaders du marché.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Visit Us On FacebookVisit Us On Instagram